Compte rendu du Workshop sur les énergies renouvelables et la transition énergétique à l’UDES


29-04-2015

       l’Unité de Développement des Equipements Solaires affiliée au Centre de Développement des Energies Renouvelables UDES/CDER, a reçu le Mercredi, 29 Avril 2015, une délégation néerlandaise composée de son Excellence Madame l’ambassadrice des Pays-Bas, Willemijin Van Haaften, sous la coordination de M. Paul Van Den Oosterkamp, CEO , du centre néerlandais de recherche en énergie, ECN, et origine de cette initiative, et de Monsieur Atef Hamdy.

Sous le thème des énergies renouvelables et la transition énergétique, un atelier a été organisé par le centre néerlandais de recherche en énergie ECN, en collaboration avec le CDER, dans but de promouvoir des énergies renouvelable et l’efficacité énergétique dans la région du MENA d’une manière générale et débattre de la problématique de la transition énergétique en Algérie.



La délégation a été accueillie par Monsieur Hafid Aoureg, Directeur Général de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique (DGRST), et par Monsieur, Yassaa Noureddine, Directeur du Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER), qui a donné l’ouverture officielle de ce workshop.

Monsieur Yassaa a souhaité par la suite la bienvenue à tous les participants et a remercié la présence individuelle de tout un chacun, il a fait après une brève présentation sur les activités de recherche menées au CDER et dans ses trois unités de recherche, Bousmail, Ghardaïa et Adrar et sur les différentes conventions conclues avec les différents secteurs socio-économiques et les instituts et centres de recherche étrangers.

A son tour, le Pr. Aourag, a exprimé, que ce workshop représente une nouvelle ère d’échange et de partenariats qui permettra par la suite de booster nos programmes R&D.

Ce workshop a vu la participation de cadres supérieurs des institutions et des ministères concernés par l’économie nationale, les dirigeants de l’exécution, et les entreprises (Condor), ainsi que les spécialistes tels que les enseignants universitaires, les chercheurs des centres et laboratoires de recherche, ainsi que des institutions du ministère de l’énergie chargées du programme des énergies renouvelables et de sa mise en œuvre (PDG CREDEG, PDG SKTM, Directeur de l’Energie Nouvelle et Renouvelable au Ministère de l’Energie, CREG, APRUE, ...) et de l’expert Chems Eddine Chitour.

Enthousiasmée et apparemment ravie de sa visite, l’Ambassadrice des Pays-Bas a indiqué « je suis très heureuse au faite que le ECN est venu partager son expertise autant que leader international en matière d'innovation énergétique et qui possède une longue expérience sur le thème stratégique de la transition énergétique ».

Elle a en outre ajouté que ce défi vise à apporter de l’énergie durable à tout le monde avec des coûts réduits. « Ces défis, aucun pays ne pourra les atteindre seul, d’où, la nécessité d’une réflexion en vue de trouver des solutions tel que le partage des expériences et aussi écouter l’expérience des professionnelles algériens pour voir comment continuer à travailler ensemble. » A-t-elle annoncé.

Dans ce sens, le CEO du centre néerlandais de recherche en énergie a proposé dans son intervention quelque pistes sur la façon d’orienter l’Algérie vers une politique énergétique à coût réduit pour améliorer significativement la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

M. Paul Van Den Oosterkamp, a fait, à cet effet, part du model TIAM-ECN adapté à l’Algérie, « le modèle TIAM déterminera les prix des énergies compte tenu de sa description de l'évolution des ressources énergétiques » a-t-il relevé.

Il a indiqué, en outre, que l’ouverture des laboratoires d’ECN permettra à la R&D algérienne de prendre connaissance du développement de technologies avancées et de s’imprégner de l’expérience néerlandaise. Pour ce faire, il faut définir, selon lui, un comité mixte de pilotage chargé du suivi de la future coopération.

        

Haut de page