Journée de clôture du PACEIM à l’UDES.


23 avril 2017

      L’ANVREDET, Agence Nationale de Valorisation des Résultats de la Recherche et du Développement Technologique, a organisé dimanche 23 Avril 2017 à l’Unité de Développement des Equipements Solaires (UDES), une journée de clôture en présentant un bilan des trois dernières années du programme PACEIM (Programme d’Aide à la Création d’Entreprises Innovantes en Méditerranée) qui arrive à terme, durant laquelle une dizaine de lauréats des trois promotions PACEIM ont présenté leurs succès stories.

      Pour rappel, le PACEIM est un programme multilatéral destiné à la diaspora scientifique du sud de la méditerranée, résidant en France et souhaitant mobiliser son expertise au profit des pays d’origine. Son objectif est d’accompagner les projets de création d’entreprises innovantes et de les doter des moyens nécessaires pour la levée des fonds et l’amorçage de l’activité.

      Ainsi, PACEIM a pour objectifs de promouvoir l’insertion socioéconomique des diplômés issus des diasporas scientifiques et techniques par la création d’entreprises innovantes à haut potentiel de croissance dans les pays du bassin sud-méditerranéen : incubateurs, pépinières d’entreprises, technopôles, fonds d’amorçage ...

      S’inscrivant dans cette dynamique d’accompagnement et de soutien à la création des entreprises innovantes et suite à l’accord des autorités algériennes, l’ANVREDET a reçu un mandat pour la gestion et le suivi du Programme Multilatéral d’accompagnement à la création d’entreprise Innovantes en Méditerranée «PACEIM » qui vise à promouvoir et à l’ accompagnement des projets innovateurs issus des travaux de recherche universitaire et susceptibles d’aboutir à la création d’entreprises à haute valeur ajoutée.

      A l’issue de cette journée, plusieurs lauréats ont présenté leur succès story à travers ce programme et deux conventions ont été signées, la première entre l’ANVREDET et l’ENSA (l'École nationale supérieure agronomique d'Alger). Et la deuxieme convention par le porteur de projet de l’ANVREDET Monsieur Abdelkrim Chenguel avec son partenaire économique ...


       Aperçu sur le projet de Abdelkrim Chenguel :

       Une technique de production de fourrage en hors sol a été mise au point par un chercheur Algérien en agronomie, Abdelkrim Chenguel, membre de l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (Anvredet).Permettant de produire du fourrage vert durant toute l’année, et quelles que soient les contraintes climatiques, cette technique pourrait, selon son concepteur, permettre de faire face au déficit récurent de l’alimentation animale, principal frein au développement de la production de lait et de viande rouge.


       Selon M. Chenguel, par le biais de son invention, il est possible d’obtenir sept kilogrammes de fourrage à partir de l’ensemencement, dans des conditions particulières, d’un kilogramme d’orge après une période de maturation ne dépassant pas sept jours pour une surface d’à peine 50 m2, l’équivalent de ce qui peut être réalisé sur une aire de 50 hectares par le biais d’une méthode conventionnelle ce qui permettra, selon lui, d’assurer la pérennité de la production laitière et de créer des fermes d’élevage intégrées.

      

        

Haut de page